La chambre des officiers de Marc Dugain

A chaque fois que je retourne dans ma chambre d’étudiante et que je me retrouve face à ma bibliothèque, je souris toujours devant les livres qui y ont place. Je souris et j’ai envie de tous les relire. Hier soir, mon choix s’est arrêté sur La Chambre des officiers de Marc Dugain.

chambre_des_officiersMes souvenirs étaient quelques peu flous. Je me souvenais par ailleurs que ce livre m’avait beaucoup plu. De suite. Et je dois avouer que l’expérience s’est hier soir répétée. Marc Dugain nous délivre les pensées et la guerre d’Alain, blessé de guerre. Défiguré, on y découvre la guerre vue à travers les yeux d’un blessé, cloîtré dans un hôpital d’officier. D’un blessé, nous obtenons au fur et à mesure des pages une troupe de blessés. Tous défigurés. Unis par le même traumatisme, par la même guerre, ils s’opposent par ailleurs sous de nombreux autres aspects. J’aime beaucoup la plume de Marc Dugain. Cette plume donne davantage de réalisme aux propos et aux pensées d’Alain : on y découvre l’Humanité, là où l’Humanité est mise en danger : en temps de guerre. Avec brio, il s’éloigne du mélodrame. Pas de pathétique. Pas de « on sort les mouchoirs et on pleure ». Non!

C’est sans doute pour cette raison que je recommande ce roman original. Original parce qu’il traite d’une guerre trop souvent oubliée, de soldats évincés, d’une Humanité mise en danger. Comme je vous le disais plus tôt, ce roman se dévore à l’adolescence tout comme à l’âge adulte. Et si vous avez la flemme de tourner quelques pages, paraît qu’il y a un film inspiré du livre. Que demande le Peuple ? 🙂

69215541_ph3

Hisse et Ho, tome 2 : La plume noire d’Anne Loyer

Aujourd’hui, c’est jeudi. C’est The Voice of Germany – oui, je suis une grosse fan et je m’en fous. Je suis aussi malade. Du coup, cela me laisse pas mal de temps libre pour finir un maximum de livres en cours. Je viens de terminer la plume noire d’Anne Loyer.

Hisse et Ho sont les personnages principaux de cetcouv26255569te saga (il s’agit du tome 2. Vous trouvez les avis ). Jumeaux attachiants, je les découvrais dans cette seconde aventure qui les amène sur les chaudes terres du Portugal. Au cours de cette escale, les jumeaux rencontrent une tripotée de personnes : et voilà que le petit gang est constitué. Qui dit petite bande dit aventure pleine de rebondissements, non ?

La petite bande mène l’enquête et je me revoyais gamine en train de lire le club des 5. Cela fait plaisir de voir que certains auteurs actuels parviennent à recréer cet univers et ce plaisir d’enquêter avec les héros. Je suis ravie de voir qu’il existe encore des livres qui peuvent faire plaisir aux lecteurs gourmands âgés d’une dizaine d’année.

Alors si vous étiez une grosse fan ou un grand fan du club des cinq et que vous souhaitez voir quelques étincelles dans les yeux de votre fils, fille, nièce, neveu, voisin ou voisine … il vous suffit de lui donner Hisse et Ho en guise de comparses. Effet réussi garanti!

Le bois dormait de Rebecca Dautremer

Il existe des livres qui peuvent traverser les temps. Il existe des livres qui ne possèdent aucune limite d’âge. Il existe des livres qui vous transpercent d’émotion avec douceur et élégance. Le bois dormait de Rebecca Dautremer est l’un de ces livres.

le-bois-dormait-p18-19

C’est avec le conte de la Belle au bois dormant que Rebecca transporte ses lecteurs à travers un album magnifiquement racontré et soigneusement illustré. Le Bois dormait est une invitation à la réecriture d’un Conte connu et reconnu. Le Prince n’a pas uniquement une Princesse à réveiller ; mais une complète ville. Une ville entière : ses habitants, ses animaux, les lieux … Nombreuses sont les références en arrière plan au Sommeil : comme un petit clin d’oeil qui vous rappelle que tout le monde somnole. Un Prince avec autant de responsabilités. Pourquoi dorment-ils tous depuis 100 ans ? S’agit-il du même type de sommeil que la Belle au bois dormant ? Ou y-a-t-il autre chose ? Sans doute lit-on ce conte d’une autre manière que l’on soit un enfant de six ans ou une adulte de trente ans ? Sans doute voit-on les choses sous un différent point de vue selon notre âge et notre expérience.

couv-le-bois-dormait-620x704

La poésie de ce conte est soutenue par de magnifiques illustrations. C’est incroyable comment ces illustrations donnent à cet album davantage de pouvoir : une sorte de puissance onirique qui vous invite aux rêves, à la Magie tout en la teintant de réalisme. Incroyable coup de crayon. Incroyables couleurs.

Cet album est un BOUM! qui vous redonne le sourire. Bon travail Rebecca Dautremer. On peut dire qu’avec cet album, vous mettez de nouveau la barre assez haute.

Merci aux Editions Sarbacane pour cette pause magique au milieu de notre quotidien à 100 km/h.

L’Empire contre-écrit – 11 au 13 novembre

Sortez vos agendas les copains!

Du 11 au 13 novembre auront lieu les Assises de la traduction littéraire à Arles. Cet événement – organisé par ATLAS – est l’occasion de mettre sous les feux de la rampe le travail des traducteurs littéraires (toutes ces petits mains si précieuses pour nous, lecteurs). Vous avez l’occasion d’assister à des conférences, des tables rondes, des ateliers de traduction (pour les plus curieux) et des lectures!

bild2

Je conseille ces Assises aux amoureux de la lecture et de l’écriture, à tous ces petits curieux qui veulent en savoir plus sur le pouvoir des mots et ici de la langue. Car, il y a toujours deux langues à la fin d’un conflit : celle du vainqueur et celle du vaincu. Aucune langue ne demeure intact suite à un conflit : le francais métropolitain, algérien et congolais sont tous différents, se répondent les uns aux autres. L’anglais d’Afrique du Sud ou d’Irlande se dandinent devant l’anglais britannique. Il n’y a pas une seule langue. Le monde – et la langue n’échappe à la règle – est toujours teintée de nuances.

Avec l’Empire contre-écrit, nous aurons l’occasion d’en savoir un peu plus sur toutes ces nuances, comment on doit les analyser et les percevoir. En plus de cela ? Vous avez que du beau monde : Florence Delay, Jean-Pierre Richard, Dominique Vitalyos, Yasmina Melaouah, Regina Keil-Sawage, Frank Wynne et des auteurs tels que Jacques Roubaud, Hédi Kaddour, Sylvain Prudhomme…

Alors allez y faire un tour! Prenez le temps d’aller pousser les portes de ces Assises pour venir m’en donner des nouvelles … à moi l’expatriée d’Hannover qui aurait tant aimé faire partie de cette richissime aventure.

Plus d’informations sont à trouver sous le lien suivant : http://www.atlas-citl.org/33es-assises-de-la-traduction-litteraire/

Spleen la Jeune

Cette chère Sylvia – Dawn French

Vivant en Allemagne, il n’est pas toujours chose aisée de trouver des livres en francais. Et surtout des livres qui me plaisent. J’ai lutté pendant quelques mois puis j’ai abandonné. Maintenant, je me contente de prendre un livre au hasard. Je l’achète. Je le lis. Parfois, je le regrette. Cette chère Sylvia ne m’a pas plu à 100 %. Je suis encore un peu dubitative face à ce roman …

Le résumé de l’histoire selon Babelio :: Qui occupe la chambre nº 5 ? Une maîtresse exceptioncette-chere-sylvianelle ? Une suprême égoïste ? Une mauvaise mère ? Une sœur adorée ? Une épouse nombriliste ?  Sylvia Shute est tout à la fois… Tout dépend qui en parle. Tout dépend qui lui parle… Et justement, depuis qu’elle gît dans le coma sur son lit d’hôpital, ils sont nombreux à défiler à son chevet. Et que font ses proches, alors qu’elle ne peut leur répondre ? Eh bien, ils soliloquent, se remémorent les bons moments passés avec elle ou, au contraire, vident leur sac et l’agonissent de reproches.
Ces différentes voix forment un portrait mosaïque de Sylvia. Qui était-elle vraiment ? Et quel était son secret ?

Ok. Du coup, vous avez compris. Tout tourne autour de Sylvia. Tous les personnages que nous découvrons viennent lui rendre visite, s’occupent d’elle, parlent d’elle ou encore se souviennent. Le portrait de Sylvia est donc fait à travers ces différents souvenirs, ces différentes scènes et nous ne laissons Sylvia aucune chance pour trouver une solution. Nous lui donnons pas la moindre chance de se défendre. Si je trouvais le principe intéressant au début, Dawn est rapidement arrivée au bout du rouleau. On se rend compte que parfois, il ne s’agit que d’une envolée lyrique de l’ex mari qui ne nous apporte pas grand chose. On tourne un petit peu en rond. On va dire que le tout s’essouffle doucement. Je croise les doigts, ne referme pas le livre et me dis que j’ai payé, c’est pour le lire ce satané bouquin. Je m’accroche et j’ai raison. Dawn reprend du poil de la bête, ajoute une touche de noir dans son histoire. Parce que … oui Sylvia est dans le coma. Mais pourquoi déjà ? Ah oui .
En fait, ce n’est peut-être pas qu’un simple accident. Peut-être qu’il y en a un peu plus. Et là, je dis chapeau melon l’artiste. Oui chapeau melon! 🙂

Bref, vous l’aurez compris : il faut s’accrocher mais ca en vaut le coup. Promis! Ce n’est pas du tout mon style mais je suis certaine que si vous aimez les petits pauses « cérébrales » et les romans où il est question d’une ribambelle de personnages … vous allez être servis. Si vous aimez au contraire les romans qui bougent, au mille et un rebondissements … alors passez vos chemins les amis.

Esther et Mandragore, une sorcière et son chat

esther-et-mandragore-une-sorciere-et-son-chat2b3Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ? Aucune idée. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’Esther n’est certainement pas d’accord. Sa curiosité, c’est ce qui la conduit à se rendre dans l’autre monde, celui des humains. Première année au sein d’une école de magie – réservée aux filles, soit dit en passant – Esther se rend dans l’Autre Monde accompagnée de son énorme chat Mandragore. Pas de panique. On n’envoie pas une élève de première année dans l’autre monde sans surveillance. Non. On l’envoie chez sa tante Agatha qui vit chez les humains depuis suffisamment longtemps pour être une fan de série télévisée. 🙂 C’est donc l’histoire d’Esther et Mandragore à la découverte d’un monde inconnu. Cela nous permet d’être témoin de pas mal de scènes rigolotes : notamment les goodies que l’on peut acheter à son animal de compagnie. Les petits lecteurs seront alors engloutis dans cet univers original et amusant. Les lectrices n’auront qu’une envie : entendre leur chat parler et leur raconter sa journée. Qui aurait cru que les chats pouvaient avoir un ego aussi gros?

Destiné aux 8-12 ans, ce roman est tout à fait charmant. Sophie Dieuaide est parvenue à nous faire oublier Harry Potter alors qu’on parle de magie pour enfants ! Gut gemacht, oder ? Sophie nous offre un roman alléchant, bien écrit tout en le rendant passionnant pour un enfant de 8-12 ans. Ils ne le fermeront pas avant de l’avoir terminé. Promis!

Bravo à Talents Hauts!

Meine Liebe, Mon Vampire de Manu Causse

Qui a dit que les livres bilingues n’étaient que pour les adultes, les érudits, les je-sais-tout ou encore les étudiants ? Qui ? Certainement pas ceux qui connaissent la maison d´éditions Talents haut.

Avec le livre bilingue, « Me55879544_10871358ine Liebe, Mon Vampire », Manu Causse remplit le contrat du livre bilingue. Alternant un chapitre en allemand, un chapitre en français, Manu Causse nous dévoile une histoire de sentiments, de rébellion adolescente et d’amour un peu platonique entre deux adolescents que rien ne rapproche au premier coup d’œil. Alors, oui, c’est vrai. Le scenario peut tenir sur un post-it de réfrigérateur, l’écriture est simple – je ne dis pas simpliste mais simple -, les rebonds sont souvent prévisibles mais peu importe! Manu Causse n’a certainement pas envie de nous pondre un roman tel que Notre Dame de Paris. Dans ce petit roman, je vois l’ambition respectable de créer un livre bilingue, de rendre l’apprentissage d’une langue plus agréable. Et, c’est tout ce que j’apprécie. Même si tout est prévisible, on y prend du plaisir … et, cela sûrement grâce aux petits commentaires du narrateur sur Twilight ou autres anecdotes contemporaines.

Bref, je conseille ce petit roman aux parents qui voient les notes fragiles de leur progéniture en allemand. Achetez ce petit bouquin pas cher et vous allez voir qu’ils vont le lire avec plaisir. Lire de l’allemand avec le sourire, c’est possible ! 🙂 Pour ceux qui ont l’idée folle de se remettre ou mettre à l’allemand, emparez-vous de ce petit bouquin. Pas de prise de tête. On ne se tire pas les cheveux en le lisant. Je vous garantie une petite pause agréable entre les pages de ce livre.

Ici, le résumé que l’on peut trouver sur http://www.chapitre.com pour les curieux :: Anastasia, jeune vampire de seulement 480 ans, doit désormais tuer des humains pour se nourrir. On lui désigne sa proie, Baptiste, le jeune rugbyman plein de vie dont elle est malencontreusement tombée amoureuse. Celui-ci, très attiré par sa mystérieuse voisine, apprend qu’il est né chasseur de vampires et doit liquider la belle Alicia sans délai.
Un livre bilingue selon le concept unique de la collection DUAL : le premier chapitre en français, le deuxième en allemand et ainsi de suite.
A la fin du livre : un lexique, un quiz par chapitre pour vérifier qu’on a saisi l’intrigue et des extraits de littérature Suspense, frisson, amour, et l’humour en plus.