La chambre des officiers de Marc Dugain

A chaque fois que je retourne dans ma chambre d’étudiante et que je me retrouve face à ma bibliothèque, je souris toujours devant les livres qui y ont place. Je souris et j’ai envie de tous les relire. Hier soir, mon choix s’est arrêté sur La Chambre des officiers de Marc Dugain.

chambre_des_officiersMes souvenirs étaient quelques peu flous. Je me souvenais par ailleurs que ce livre m’avait beaucoup plu. De suite. Et je dois avouer que l’expérience s’est hier soir répétée. Marc Dugain nous délivre les pensées et la guerre d’Alain, blessé de guerre. Défiguré, on y découvre la guerre vue à travers les yeux d’un blessé, cloîtré dans un hôpital d’officier. D’un blessé, nous obtenons au fur et à mesure des pages une troupe de blessés. Tous défigurés. Unis par le même traumatisme, par la même guerre, ils s’opposent par ailleurs sous de nombreux autres aspects. J’aime beaucoup la plume de Marc Dugain. Cette plume donne davantage de réalisme aux propos et aux pensées d’Alain : on y découvre l’Humanité, là où l’Humanité est mise en danger : en temps de guerre. Avec brio, il s’éloigne du mélodrame. Pas de pathétique. Pas de « on sort les mouchoirs et on pleure ». Non!

C’est sans doute pour cette raison que je recommande ce roman original. Original parce qu’il traite d’une guerre trop souvent oubliée, de soldats évincés, d’une Humanité mise en danger. Comme je vous le disais plus tôt, ce roman se dévore à l’adolescence tout comme à l’âge adulte. Et si vous avez la flemme de tourner quelques pages, paraît qu’il y a un film inspiré du livre. Que demande le Peuple ? 🙂

69215541_ph3

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s