Cette chère Sylvia – Dawn French

Vivant en Allemagne, il n’est pas toujours chose aisée de trouver des livres en francais. Et surtout des livres qui me plaisent. J’ai lutté pendant quelques mois puis j’ai abandonné. Maintenant, je me contente de prendre un livre au hasard. Je l’achète. Je le lis. Parfois, je le regrette. Cette chère Sylvia ne m’a pas plu à 100 %. Je suis encore un peu dubitative face à ce roman …

Le résumé de l’histoire selon Babelio :: Qui occupe la chambre nº 5 ? Une maîtresse exceptioncette-chere-sylvianelle ? Une suprême égoïste ? Une mauvaise mère ? Une sœur adorée ? Une épouse nombriliste ?  Sylvia Shute est tout à la fois… Tout dépend qui en parle. Tout dépend qui lui parle… Et justement, depuis qu’elle gît dans le coma sur son lit d’hôpital, ils sont nombreux à défiler à son chevet. Et que font ses proches, alors qu’elle ne peut leur répondre ? Eh bien, ils soliloquent, se remémorent les bons moments passés avec elle ou, au contraire, vident leur sac et l’agonissent de reproches.
Ces différentes voix forment un portrait mosaïque de Sylvia. Qui était-elle vraiment ? Et quel était son secret ?

Ok. Du coup, vous avez compris. Tout tourne autour de Sylvia. Tous les personnages que nous découvrons viennent lui rendre visite, s’occupent d’elle, parlent d’elle ou encore se souviennent. Le portrait de Sylvia est donc fait à travers ces différents souvenirs, ces différentes scènes et nous ne laissons Sylvia aucune chance pour trouver une solution. Nous lui donnons pas la moindre chance de se défendre. Si je trouvais le principe intéressant au début, Dawn est rapidement arrivée au bout du rouleau. On se rend compte que parfois, il ne s’agit que d’une envolée lyrique de l’ex mari qui ne nous apporte pas grand chose. On tourne un petit peu en rond. On va dire que le tout s’essouffle doucement. Je croise les doigts, ne referme pas le livre et me dis que j’ai payé, c’est pour le lire ce satané bouquin. Je m’accroche et j’ai raison. Dawn reprend du poil de la bête, ajoute une touche de noir dans son histoire. Parce que … oui Sylvia est dans le coma. Mais pourquoi déjà ? Ah oui .
En fait, ce n’est peut-être pas qu’un simple accident. Peut-être qu’il y en a un peu plus. Et là, je dis chapeau melon l’artiste. Oui chapeau melon! 🙂

Bref, vous l’aurez compris : il faut s’accrocher mais ca en vaut le coup. Promis! Ce n’est pas du tout mon style mais je suis certaine que si vous aimez les petits pauses « cérébrales » et les romans où il est question d’une ribambelle de personnages … vous allez être servis. Si vous aimez au contraire les romans qui bougent, au mille et un rebondissements … alors passez vos chemins les amis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s