Esther et Mandragore, une sorcière et son chat

esther-et-mandragore-une-sorciere-et-son-chat2b3Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ? Aucune idée. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’Esther n’est certainement pas d’accord. Sa curiosité, c’est ce qui la conduit à se rendre dans l’autre monde, celui des humains. Première année au sein d’une école de magie – réservée aux filles, soit dit en passant – Esther se rend dans l’Autre Monde accompagnée de son énorme chat Mandragore. Pas de panique. On n’envoie pas une élève de première année dans l’autre monde sans surveillance. Non. On l’envoie chez sa tante Agatha qui vit chez les humains depuis suffisamment longtemps pour être une fan de série télévisée. 🙂 C’est donc l’histoire d’Esther et Mandragore à la découverte d’un monde inconnu. Cela nous permet d’être témoin de pas mal de scènes rigolotes : notamment les goodies que l’on peut acheter à son animal de compagnie. Les petits lecteurs seront alors engloutis dans cet univers original et amusant. Les lectrices n’auront qu’une envie : entendre leur chat parler et leur raconter sa journée. Qui aurait cru que les chats pouvaient avoir un ego aussi gros?

Destiné aux 8-12 ans, ce roman est tout à fait charmant. Sophie Dieuaide est parvenue à nous faire oublier Harry Potter alors qu’on parle de magie pour enfants ! Gut gemacht, oder ? Sophie nous offre un roman alléchant, bien écrit tout en le rendant passionnant pour un enfant de 8-12 ans. Ils ne le fermeront pas avant de l’avoir terminé. Promis!

Bravo à Talents Hauts!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s