Top Ten Tuesday #4

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani.

Les 10 livres imposés que vous avez lus au collège, au lycée, à l’université,…

1 – Les dix petits nègres d’Agatha Christie. Lu au collège. On avait tous adoré. On en parlait assez souvent au cours de notre lecture et je crois que le professeur était ravi de nous voir aussi « captivés » par un roman. C’était un sacré coup de maitre.
2 – Le dernier jour d’un condamné de Hugo. Cette lecture se suivait d’un débat : un premier débat pour des petits collégiens. J’aimerais pouvoir me revoir à cette époque, ça doit être assez amusant en fait.
3 – Gargantua de Rabelais. Un vrai, plaisir !
4 – L’éducation sentimentale. Mon coup de coeur de classe préparatoire. Je l’ai dévoré. Oui oui, pourtant je n’aime pas les histoires d’amour mais Flaubert … reste Flaubert.
5 – Nedjma de Kateb Yacine. Un roman algérien. Ce livre m’a permis de découvrir une histoire que je ne connaissais pas, une culture que je ne connaissais pas. J’ai été aspiré par la plume de Kateb Yacine et j’ai eu du mal à m’en décrocher.
6 – Les Salons de Diderot. Bien que certains passages furent intéressants, il reste bien trop de passages soporifiques !
7 – Germinal d’Emile Zola. Honte à moi ! A l’époque, je passais certaines passages pour ne pas dire des chapitres. A mes yeux c’était long et ennuyant.
8 – Les planches courbes d’Yves Bonnefoy. Allez me chercher une corde ! J’ai détesté … surement parce que j’étais trop jeune pour lire ce genre de poésie.
9 – La Nausée de Sartre. Tout est dans le titre du livre.
10 – Et enfin le bouquet final. Le rouge et le noir de Stendhal. Beaucoup de mes camarades m’en parlaient. Apparemment, il fallait que je le lise absolument … Je l’ai lu très difficilement. Mais que c’est long !

Et vous, quel est votre TTT cette semaine ?

Publicités

12 réflexions sur “Top Ten Tuesday #4

  1. Bouchon des bois dit :

    Gargantua, comme tu le dis, un vrai plaisir ! D’ailleurs, je le relirai bien, tiens. Germinal… Ma bête noire au collège, en version abrégée ^^ Et les dix petits nègres, que dire de plus ! En tout cas, je me retrouve bien dans ton top 🙂

    • Spleen la Jeune dit :

      Je pense également le relire et me faire Pantagruel ! La famille entière en fait. J’en ai entendu que du bien.
      Oh ça me rassure de voir que je ne suis pas seule ! 🙂

    • Spleen la Jeune dit :

      Je ne pense pas que ça vaille la peine de retenter l’expérience. C’était sans aucun doute une de mes lectures les plus longues et ennuyantes. Même les adaptations cinématographiques ne me tentent pas. Une angoisse 🙂

  2. Amanite dit :

    1 – Niourk de Stefan Wul. Parce que j’ai eu la chance d’avoir un prof qui se fiait réellement aux désirs des élèves (et que la SF, caylebien)
    2 – Le Vieil Homme et la Mer d’Hemingway. Certainement l’un de mes livres préférés et qui m’a amené à commettre un vol au CDI de mon collège (chuuut, il y a plus de 10 ans maintenant, il y a prescription sur ce méfait)
    3 – Les Dieux ont Soif d’Anatole France. J’ai du lire 20 pages…j’ai trouvé ça terriblement chiant (tout comme La Métaphysique des Moeurs de Kant qui me fait toujours faire des cauchemars).
    4 – Et si c’est un Homme de Primo Lévi. Grosse grosse gifle dans ma face.
    5 – Les Fourmis de Bernard Werber. Lu dans le cadre d’un échange d’idées lecture en 5ème. Le livre qui révolutionne une adolescence.
    6 – La Peau de César de Barjavel. Superbe mise en abyme du meurtre d’un acteur jouant César, assassiné sur les planches.
    7 – Les Contemplations de Victor Hugo. Après cette lecture, Hugo est devenu un Dieu à mes yeux.
    8 – Le Lys dans la Vallée de Balzac. Tout ce que j’en retiens, c’est un héros pathétique, victime d’un amour impossible qui fantasme sur les gargouillis d’estomac d’une femme mariée (merci Mr Fdida >.<)
    9 – Le Roman de la Rose. Etonnant ce livre écrit par deux plumes…première partie correspondant à la fine amor classique, la seconde est dépouillée de tout ce romantisme médiéval.
    10 – 1984 d'Orwell. Dans le cadre d'une étude sur la transposition d'une oeuvre littéraire sur un autre support (opéra, film) A l'heure actuelle, je me demande toujours quel est le support le plus traumatisant…le roman ou le film?

  3. Elixir De Livres dit :

    Une amie m’a offert « Les dix petits nègres » à mon anniversaire cet année quand elle a su que je ne l’avais jamais lu ! Parait qu’il est génial et que c’est un livre à lire au moins une fois dans sa vie ! Joli TTT !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s