Poésies de Corée de Kim Won-gil

Vous devez sans doute vous douter de mon penchant pour les lettres et pour la littérature classique. J’aime découvrir et redécouvrir ces livres passés et parfois oubliés … mais je sais également m’ouvrir vers d’autres horizons comme vers ce recueil de poèmes coréens. Un genre difficile à cerner, à comprendre qui s’articule autour d’un monde et d’une culture que je ne connais pas. Un sacré challenge pour ainsi dire. Mais l’avantage de la poésie est que nous n’avons qu’à nous laisser porter par le texte, les mots, les sonorités pour nous laisser imprégner par un monde insoupçonné. Celui de l’auteur lui-même.

A peine avez-vous ouvert ce recueil que vous n’êtes plus chez vous. Vous n’êtes plus dans le train, dans votre lit, au bureau, à la terrasse d’un café derrière une paire de lunettes de soleil. Non. Vous êtes radicalement transporté chez l’auteur, dans son univers. Par les mots, il parvient à nous sortir de notre lecture pour nous faire entendre ce doux silence méditatif. Vous êtes au bord d’une rivière éclairée par la lumière que la lune veut bien vous laisser. Vous n’entendez que le bruit des feuilles des saules pleureurs qui se laissent chahuter par le vent. Tout un univers qui invite au calme, à la sérénité. De simples mots se transforment en images : là est toute la force de la Poésie et c’est en cela que je considère ce recueil plus que réussi. Nous parvenons malgré la différence de culture à effleurer cette dernière. Nous effleurons la Corée et ses paysages mélancoliques. J’ai redécouvert – pour ne pas dire découvert – le plaisir du silence, de la description de sentiments par le paysage. Peut-être m’arrêterais-je la prochaine fois qu’un saule pleureur viendra croiser mon chemin … peut-être.

N’allez pas croire qu’il ne s’agit que de poèmes mélancoliques, béat, plein de sentiments amoureux et ô combien irritants quand on en accumule trop. Non. Ce recueil va bien plus loin. Il s’empare de votre palpitant, le fait battre à son rythme, vous faisant oublier que vous tenez un livre entre vos mains. Ce recueil est à mes yeux une invitation au voyage : pour découvrir la Corée certes ; mais également pour vous découvrir … Oui, vous découvrir. En lisant certains vers, vous vous reconnaitrez. Je m’en fais la promesse et quel plaisir que de prendre un peu de recul sur nos propres expériences grâce à une plume affinée et aussi élégante que celle de Kim Won-Gil.

Alors pour cette tendre découverte, je souhaite remercier le forum Accros & Mordus d’une part mais également les éditions Sombres Rets. Merci de m’avoir permis ce voyage ô combien apaisant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s